Académie Nationale de Metz - Sciences Arts Lettres

L'UTILE - devise de l'Académie depuis 1760

Compte-rendu des activités de l'ANM

Mise en ligne le 25-04-2020

31 janvier 2020

Rencontre avec Vincent Munier quelques PHOTOS

RENCONTRE avec Vincent MUNIER, photographe animalier

 

 

À l'invitation de Raymond Oliger, vice-président de l'Académie nationale de Metz, et de Dominique Wein, nouveau membre correspondant et directeur de la BPALC,

les membres de l'Académie et leurs proches ont été invités à rencontrer le grand photographe naturaliste vosgien

Vincent Munier.


Considéré par ses pairs comme l'un des meilleurs du genre, ce dernier s'est construit avec autant de simplicité que d'exigence une reputation.


 


 

Voir le diaporama


Mise en ligne le 17-04-2020

27 janvier 2020

Décoration Gérard MICHAUX

Médaille de la ville de Metz

Médaille de la ville de Metz 

 remise à M. Gérard Michaux,

historien, ancien vice-president de l'université Paul Verlaine Metz, membre de l'Académie nationale de Metz,

 

 par Monsieur le Maire de Metz , Dominique Gros

 le 27 janvier 2020 à l'Hôtel de ville

 

En remettant à Gérard Michaux la grande médaille de la ville de Metz le 27 janvier dernier, Dominique Gros, maire de Metz, a salué un ami, mais aussi « un grand historien, homme d’engagement, de transmission, syndicaliste, universitaire ». Sans oublier « l’architecte » du récent ouvrage magistral sur « Metz, la grâce d’une cathédrale » qui a réuni une trentaine de collaborateurs dont de nombreux membres de l’Académie. Gérard Michaux a contribué activement dès 1972 à l’aventure de l’université naissante de Metz comme enseignant en histoire moderne du XVIe au XVIIIe siècle. Auteur de nombreuses publications savantes, notre confrère a participé à plus d’une soixantaine de colloques. Gérard Michaux est aussi un chantre de passionné de Metz, ville de contrastes, de synthèse. « Ici, faire de l’histoire régionale, c’est aussitôt faire de de l’histoire internationale » a-t-il rappelé, entouré de sa famille et de nombreux amis de notre Académie ainsi que du monde associatif.

 

 

 


Mise en ligne le 17-04-2020

6 décembre 2019

SEANCE SOLENNELLE de l'Académie 6 décembre 2019

SEANCE SOLENNELLE 6 décembre 2019

 

 

 

 

 

 

La séance solennelle annuelle 2019 de l’Académie nationale de Metz s’est tenue dans le grand salon de l’Hôtel de ville de Metz sous la présidence de Pierre Brasme. Ce dernier a donné une passionnante conférence intitulée Du rêve austro-hongrois au cauchemar nazi à travers le roman « Mélodie de Vienne » d’Ernst Lothar. Cette séance s’est déroulée en présence des membres de l’Académie nationale de Metz, du président de l’Académie de Stanislas, M. Jean-Marie Simon, du maire de Metz, M. Dominique Gros, du préfet de Moselle, M. Martin, de Mgr Jacques Laglaize, évêque de Metz, du gouverneur militaire de Metz, le général Christian Bailly, ainsi que d’un nombreux public.

 

 


L’invité d’honneur, le professeur Dominique Raynaud, glaciologue et climatologue, membre éminent du GIE,  a prononcé une conférence d’actualité sur le thème : Le changement climatique et les sociétés humaines.
Les conclusions sont évidentes: dans l’histoire du monde, puis après l’apparition de l’Homme sur terre et des différentes civilisations, jamais la démographie ne fut aussi importante et jamais le lien entre nos activités et le dérèglement climatique si manifeste. Un constat évident mais chiffré : les dégagements des gaz à effet de serre se concentrent là où se concentrent les populations industrialisées : les Amériques, la Chine, l’Inde, la péninsule arabique et l’Europe.

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Pierre Pinet, professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz-Métropole, a proposé des intermèdes musicaux en un parcours d’histoire de la musique sur quatre flûtes différentes avec des compositions allant de Bach à Varèse.

 

 

 

 

La séance s’est achevée par la traditionnelle remise des prix de l’Académie.

 

 

/2019/PRIX_2019

 

Voir le diaporama


Mise en ligne le 17-04-2020

16 novembre 2019

Colloque Double Renaissance de l'Académie

COLLOQUE DOUBLE RENAISSANCE

En 1819, après la longue parenthèse ouverte par sa suppression en 1793, l’Académie de Metz renaissait, sous le nom de Société académique des lettres, sciences et arts, avant d’être reconnue comme académie royale en 1828. Un siècle plus tard, le 12 juin 1919, après le long sommeil de l’Annexion et de la guerre, elle revenait solennellement dans le giron français.

 

1819 – 1919 : l’Académie nationale de Metz se devait de commémorer ce double centenaire, et elle l’a fait par un colloque qui s’est tenu à l’Hôtel de ville de Metz le 16 novembre 2019, en présence d’un nombreux public et des autorités messines.

 

La matinée a été consacrée à la période 1819-1828, avec les communications de Gérard Nauroy, Jeanne-Marie-Demarolle, Pierre Labrude et Serge Perrine. Au cours de l’après-midi sont intervenus Denis Schaming, Christian Jouffroy et Pierre Brasme, qui en mémoire d’Arsène Felten a évoqué le retour de l’Académie sur la scène messine en juin 1919.

 

Après un échange avec le public, Philippe Hoch, en fin connaisseur de l’histoire de notre Académie, a tiré les conclusions de ce colloque et en a proposé une brillante synthèse. Une journée particulièrement riche, au cours de laquelle notre confrère Nicolas Brucker a été un modérateur particulièrement efficace.

 

 

 


Mise en ligne le 17-04-2020

15 novembre 2019

HOMMAGE à Mme de STAEL, de VILLERS et CONSTANT

DEVOILEMENT de la PLAQUE dédiée à Mme Germaine de STAEL, Benjamin CONSTANT et Charles de VILLERS

 

 

Une plaque mémorielle a été dévoilée

le 15 novembre 2019

 

sur la façade de l’Hôtel de la Cathédrale

en hommage à

Madame Germaine de Staël,

Charles de Villiers

et Benjamin Constant.

 

 

 

 

 

Ces trois écrivains et intellectuels - qui ont séjourné en 1803 dans cet hôtel de Metz - ont beaucoup œuvré pour la relation France/Allemagne et pour faire connaître la littérature des deux pays. Précurseurs de l’Europe d’aujourd’hui, ils font échos à l’histoire de Metz et à sa réalité européenne. L’Académie nationale de Metz était représentée par Elena DI PEDE et Nicolas BRUCKER, tous deux enseignants à l’Université de Lorraine, partenaire de cette journée par le biais du Centre Écritures, laboratoire de recherche en littérature.

 

 


 

 

 

 Un colloque intitulé

 

« Ces jours que je n’oublierai jamais. Charles de Villers, Madame de Staël, Benjamin Constant à Metz en 1803 »

 

 s’est tenu dans le prolongement de cette manifestation en l’Hôtel de ville de Metz sous la conduite de notre confrère Nicolas BRUCKER en présence de Mme Stéphanie Genand, présidente de la Société d’études staëliennes, Mme Monique Bernard, docteur en littérature comparée, de Kurt Klooche, professeur émérite de littérature française à l’université de Tübingen,

et du président de l’Académie de Metz, Pierre BRASME.

 

 

 


 

 

Académie nationale de Metz - 20 en Nexirue - 57000 Metz - Tél. 0387752973 / Fax 0387755635 - academiemetz@numericable.com

© Académie nationale de Metz - 2011 - Tous droits réservés

Conception et réalisation Bialec