Académie Nationale de Metz - Sciences Arts Lettres

L'UTILE - devise de l'Académie depuis 1760

Agenda des Académiciens

Mise en ligne le 26-04-2022

5 mai 2022

Séance mensuelle jeudi 5 mai

SEANCE MENSUELLE du jeudi 5 MAI 2022

 

 

Communications du jeudi 5 mai 2022 

 


 

M. Jacques Callanquin

membre titulaire

 

 

 

L’actualité de la pensée de RENÉ GIRARD

 

 

  René Girard n’a été que tardivement reconnu en France où il est resté longtemps contesté alors qu’il a été étudié dans le monde entier. Sans se prêter à la controverse, il n’a cessé de revoir et d’approfondir ses analyses basées sur le désir et la rivalité mimétiques à l’origine de la violence (et du sacré).     

  Aujourd’hui, les concepts qu’il a forgés font partie du savoir contemporain – même s’ils y mènent parfois une existence semi-clandestine, restant implicites ou n’étant cités que de manière fugitive, alors que les évènements lui donnent raison, l’actualité étant la concrétisation de ses analyses et la réalisation de ses prédictions. La communication a pour objet de lui rendre justice à cet égard.

 

 

 

________________________________

 

 

 

 

Mme Jeanne-Marie Demarolle

membre titulaire

 

 

 

À la découverte  d’Albert Watrin (1839-1909)

disciple de Migette, chantre de la Gaume.



Cette communication a d’abord pour but d’attirer l’attention sur les richesses patrimoniales de l’Académie nationale de Metz mises au jour grâce à la diligence de Madame Skorka.

Parmi elles un dessin inédit représentant une partie du cabinet de l’archéologue et naturaliste Victor Simon (1797-1865)  deux fois président de notre compagnie (1845-1846 et 1852-1853) a été le point de départ des investigations menées sur l’auteur du dessin, Albert Watrin. D’abord élève de Migette, puis étudiant à l’École des Beaux-arts à Paris  celui-ci a exercé vingt ans comme professeur de dessin à Virton tout en célébrant la Gaume. De la formation à Metz et à Paris à l’ œuvre d’artiste en Pays Gaumais, l’itinéraire  d’Albert Watrin entre Moselle, Meurthe-et-Moselle et Luxembourg belge donne l’occasion d’approcher le contexte  de la formation des artistes sous le  Second Empire  tant à Metz qu’à Paris.

Il permet aussi de mesurer les effets de la guerre franco-prussienne, l’œuvre d’Albert Watrin étant pour l’essentiel conservée au Musée Gaumais de Virton où elle a fait l’objet, pour la première fois,  d’une exposition en 2008.

 

 


Mise en ligne le 01-04-2022

30 avril 2022

Rencontre des académies de l'Est à Metz

RENCONTRE des 6 ACADEMIES de l'EST à METZ le 30 avril 2022

Rencontre des Académies de l’Est

Alsace, Besançon et Franche-Comté, Dijon, Metz, Reims, Stanislas

 

Samedi 30 avril 2022 

Hôtel de ville de Metz

Place d’Armes – Jacques-François Blondel

 

Académies et pandémies

 

L’Académie nationale de Metz se réjouit de pouvoir enfin – après deux reports – accueillir les consœurs et confrères des académies d’Alsace, Besançon et Franche Comté, Dijon, Reims et Stanislas. Ensemble nous réfléchirons à l’impact de la pandémie sur nos compagnies, certes, et plus largement encore sur nos sociétés et nos relations aux autres. Le programme détaillé, ci-dessous, met en valeur six facettes de cette thématique ô combien d’actualité.


 

Communications des représentants des Académies.

 

 

 Vivre avec la pandémie au temps des humanistes rhénans, XVIe siècle


par M. Gabriel BRAEUNER, secrétaire perpétuel de l’Académie d’Alsace.



 

 Pandémie et crise mondiale :

regard d’une PME de la filière automobile

en 2019-2022 »


par Monsieur Sylvian GIAMPICCOLO, membre de l’Académie de Besançon et Franche-Comté.

 


L’épidémie, compagne de la vie au Moyen Âge


par Madame Françoise PERROT, présidente de l’Académie de Dijon.

 


L’après Covid.

Réflexion éthique, décisions sanitaires, enjeux économiques


par Monsieur Raymond OLIGER, vice-président de l’Académie nationale de Metz.

 


 Covid-19 :

quelles leçons de santé publique tirons-nous

pour se protéger des pandémies à venir ? 


par Monsieur le professeur Jacques CHANARD, membre de l’Académie nationale de Reims.

 


La difficile quête de la vérité scientifique


par Monsieur François LE TACON, membre honoraire de l’Académie de Stanislas.

 


Mise en ligne le 26-04-2022

7 avril 2022

Séance mensuelle du jeudi 7 avril 2022

SEABCE MENSUELLE jeudi 7 AVRIL 2022

 

Communications du jeudi 7 avril 2022 

 


Mme Marie Agnès Mirguet, membre correspondant :


Justice et XXIe siècle

 

 

Après une montée en puissance de l’autorité des juges au cours du XXe siècle, la justice a été corrélativement laissée dans un état d’abandon par les pouvoirs exécutif et législatif, au point que l’un de nos Gardes des Sceaux de ce début du XXIe siècle l’a déclarée en faillite. Cependant, réceptacle de tous les problèmes de société, confrontée aux grands bouleversements du XXIe siècle, la justice, gardien de l’Etat de droit et des principes fondamentaux de la démocratie, peut-elle véritablement remplir sa mission, qui est de maintenir le pacte social et de régler les conflits dont elle est saisie dans des domaines toujours plus techniques à partir d’une législation de plus en plus abondante et complexe, sans bénéficier des moyens nécessaires ?


La France au 24e rang sur 28 des pays de l’Union Européenne, pour la part de budget qu’elle consacre à la justice, pourra-t- elle, au cours de ce XXIe siècle, se doter d’une institution judiciaire à la hauteur de la grande démocratie qu’elle revendique être ?


______________


 

   

 

 

            

M. Christian Pautrot, membre titulaire :


Variations relatives du niveau marin

sur le littoral européen depuis le Pléistocène.

 

 

Des légendes relatent depuis la nuit des temps la disparition de villes et forêts englouties par la montée des eaux. Depuis quelques années, la population s’émeut d’observer une montée actuelle des eaux océaniques et se rend compte qu’à l’origine des légendes existe une vérité scientifique. De nombreuses observations précises effectuées dès le milieu du XIXème siècle en Europe d’abord puis dans le reste du monde mettent en évidence des fluctuations positives et négatives du niveau marin. Innombrables sont les traces laissées par les anciennes lignes littorales et si celles de hauts niveaux sont communes, celles des bas niveaux sont plus délicates à repérer.

Les causes des variations sont nombreuses : tectoniques, volcaniques mais surtout climatiques, ces dernières bien connues des géologues quaternaristes mais encore ignorées du commun des mortels et même de scientifiques, spécialistes d’autres disciplines. La montée actuelle du niveau marin, encore sous-estimée par ces mêmes spécialistes  posera de grands problèmes aux populations littorales et sera à l’origine de migrations sans précédent.


Mise en ligne le 29-03-2022

3 mars 2022

Séance mensuelle du 3 mars

SEANCE MENSUELLE du 3 MARS 2022

Communications  de la séance du 3 mars 

 

 

 

 


 M. Gabriel Normand, membre titulaire


Être chanoine de la cathédrale de Metz.


Le terme « Chanoine » reste bien mystérieux pour la plupart de nos contemporains, même si on en a quelque peu parlé, peut-être ironiquement, quand le président de la République a été installé comme chanoine d’honneur de la basilique Saint-Jean-de-Latran à Rome.


Les membres du clergé qui portent ce titre étaient bien plus nombreux sous l’Ancien Régime et même jusqu’au milieu du XXème siècle, période où l’on a commencé à déprécier les titres honorifiques dans l’Église.


Mais quelle est donc la fonction attachée à l’appellation de « chanoine titulaire », membre du Chapitre cathédral ? Cette communication va essayer d’apporter quelques éclairages en présentant l’expérience d’un chanoine titulaire de la cathédrale de Metz.

 


−−


  M. Marie-Bernard Diligent, membre titulaire


Que sont devenus la psychiatrie clinique

et les soins aux malades en 50 ans ? 

 

L'offre de soins psychiques est considérée comme illisible en France. On ne sait quel professionnel consulter. Aux psychiatres, se sont ajoutés psychologues, psychothérapeutes et psychanalistes, dont la loi a dû récemment définir les statuts. Est-ce pour autant aussi clair ?

De quelle prise en charge s'agit-il ?

Dans les années 1960, il y avait deux voies d'entrée : des médecins neuropsychiatres et des médecins aliénistes. Puis la discipline psychiatrique devint autonome, elle n'en reste pas moins une discipline médicale, ce qu'on a appelé de tout temps  "l'Art médical", étant de nos jours la psychologie inter-relationnelle du couple médecin-malade.

Le 1er temps est le diagnostic clinique soit par référence à des nosographies, soit par de nouvelles méthodologies CIM 11 (classification internationale des maladies , version 11) et DSM 5 ( Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux , version 5), posant de multiples problèmes.

Le 2e temps est celui de la prise en charge et de la thérapeutique. Cinquante ans de découvertes dues aux progrès majeurs des sciences neurochimiques et neurobiologiques. Dans le même temps une forte évolution des pratiques psychothérapiques. Quelles sont les meilleurs types de prise en charge ?

Une nouvelle dimension de cette prise en charge est l'implication du malade et de sa famille avec l'éducation thérapeutique et le développement associatif.

Bref, une psychiatrie en puzzle, face à des demandes multiples et différentes qui en rendent l'accès aléatoire et illisible au moment où les questions de santé mentale font la "une" de l'actualité

 


Mise en ligne le 29-03-2022

3 février 2022

séance mensuelle du 3 février 2022 annulée

SEANCE mensuelle 3 février 2022

 

  

La situation sanitaire actuelle nous oblige à regret

d'annuler la séance mensuelle programmée le 3 février 2022.


 

 

Académie nationale de Metz - 20 en Nexirue - 57000 Metz - Tél. 0387752973 / Fax 0387755635 - academiemetz@numericable.com

© Académie nationale de Metz - 2011 - Tous droits réservés

Conception et réalisation Bialec