Académie Nationale de Metz - Sciences Arts Lettres

L'UTILE - devise de l'Académie depuis 1760

Agenda des Académiciens

Mise en ligne le 01-06-2017

1 juin 2017

Séance mensuelle jeudi 1er juin

DERNIERE SEANCE MENSUELLE DE L'ANNEE ACADEMIQUE 2016-2017 1er juin 2017

 Séance mensuelle du 1er juin 2017

 

communication de

Monsieur le President, Jean-François MULLER

Ombres et lumières sur le buste de Néfertiti. 


Mise en ligne le 11-05-2017

4 mai 2017

Séance mensuelle 4 mai

SEANCE MENSUELLE DU 4 MAI 2017

Communications de  :

 

 

 

Mme Jeanne-Marie DEMAROLLE, membre titulaire :

 

Verdun :

une œuvre singulière de Félix Vallotton

 

 

 M. Pierre BRONN, membre titulaire :

 

« La vie est courte, l'art est long et le raisonnement difficile » :

Hendrickje, Margherita, Anne et les autres.


Mise en ligne le 07-04-2017

6 avril 2017

Séance mensuelle jeudi 6 avril

SEANCE MENSUELLE 6 AVRIL 2017

Communications de :

 

Pierre LABRUDE

 

L’apothicaire Jean-Baptiste Thyrion (ca 1720 – ca 1800),

 le premier véritable chimiste de Metz.

 

  

  

  

 

 

Catherine BONICHOT

 

 Le notaire à l’opéra.

Du 17ème siècle jusqu’au début du 19ème siècle, le notaire est souvent présent dans l’opéra buffa.

Mais à quoi sert ce personnage, dont le caractère théatral ou spectaculaire n’est guère évident et qui n’apparaît que pour faire son métier : recevoir un contrat de mariage, une donation, un testament. Quoi de moins théatral ?

Le plus souvent il n’a pas de nom, il est seulement «  le notaire ». Il chante peu, parfois il ne parle même pas.

Est-il condamné à jouer « les utilités » ? Ou est-il indispensable au bon déroulement de l’intrigue ?

Les opéras célèbres comme Cosi fan tutte de Mozart, la somnanbule de Bellini, la Chevalier à la Rose de Richard STRAUSS ou Gianni SCHICCHI de Puccini, le Barbier de Séville de Rossini mais aussi bien d’autres moins connus nous montrent que le notaire d’opéra, présenté comme un personnage et non comme une personne est indispensable.


Mise en ligne le 30-03-2017

2 mars 2017

Séance mensuelle du jeudi 2 mars

SEANCE MENSUELLE JEUDI 2 MARS

Communications de :

 

 

Pierre-Edouard WAGNER,membre titulaire

 

Le lutrin de la cathédrale

 

Un aigle lutrin est signalé à la cathédrale de Metz, au milieu du chœur des chanoines, avant le milieu du XIIIe siècle, peut-être dès avant 1105, voire depuis la consécration de la cathédrale achevée par Thierry II, vers 1040. Il est remplacé dans le 3e tiers du XVe par un double pupitre dont la commande est passée par le chapitre à « Maistre Peltre » sans doute un fondeur mosan ; Son mauvais état constaté en 1785, entraine sa disparition peu après. Il n’est pas remplacé avant la Révolution. Après le rétablissement du culte et du chapitre de la cathédrale, acquisition est faite à Luxembourg en 1804, du lutrin réalisé en 1724 pour le Munster de Luxembourg, supprimé en 1796.

 

 

 

 

 

Monique SARY,membre titulaire

 

Bonne et mauvaise fortune de Monsu Desiderio.

Un exemple littéraire

 


Mise en ligne le 30-03-2017

2 févier 2017

Séance mensuelle du jeudi 2 février

SEANCE MENSUELLE JEUDI 2 février

Communications de :

 

 

Marie-Antoinette Kuhn, membre titulaire 

 

Un maître verrier naborien :

Arthur Schouler à l’abbatiale de Saint-Avold

 

Arthur Schouler, maître verrier naborien, a su dans les années 60 illuminer avec ses vitraux l’ancienne abbatiale Saint Nabor devenue église paroissiale de Saint-Avold. Ses réalisations se distinguent par une approche originale tant dans la distribution de l’iconographie que dans l’utilisation et le traitement des formes et des couleurs employées.

 

 

Laurette Michaux, membre titulaire 

 

Cinquante ans d’action sociale en Moselle :

 l’AMLI (1965 – 2015

    

L’AMLI est née en pleine période des Trente Glorieuses dans la « vallée usinière de la Fensch » pour  gérer des foyers de travailleurs migrants de la sidérurgie, des hommes privés de famille sur place. La présidence en a été assurée durant quarante ans par la même personne, Maurice Becker, son fondateur. Les foyers gérés par l’AMLI se multiplièrent dans tout le département tandis que l’appui de la SOLLAC allait s’effritant.

 

Depuis 2006, l’association est entrée dans le giron du groupe Batigère et un directeur unique coiffe à la fois l’AMLI et la société d’HLM, Présence-Habitat. Deux axes se dessinent depuis lors : d’une part rénover et améliorer le parc immobilier, qui s’étend sur tout le département et même au-delà, et d’autre part établir des parcours ponctués d’étapes pour permettre aux réfugiés et aux personnes en grande précarité d’accéder à l’indépendance sociale.

 

En 50 ans, l’Association Mosellane pour le Logement des Isolés est devenue l’Association pour l’Accompagnement, le Mieux-être et le Logement des Isolés. Avec plus de 170 salariés, elle fonctionne aujourd’hui comme une entreprise sans but lucratif au service des personnes isolées, des accidentés de la vie et des réfugiés. C’est par milliers que se comptent chaque année le nombre des personnes de tous âges, des deux sexes et de toutes origines qui reçoivent un hébergement et un accompagnement assurés par l’association.


 

 

Académie nationale de Metz - 20 en Nexirue - 57000 Metz - Tél. 0387752973 / Fax 0387755635 - academiemetz@numericable.com

© Académie nationale de Metz - 2011 - Tous droits réservés

Conception et réalisation Bialec