Académie Nationale de Metz - Sciences Arts Lettres

L'UTILE - devise de l'Académie depuis 1760

Agenda des Académiciens

Mise en ligne le 12-08-2016

9 juin 2016

visite qu quartier St André 9 juin

VISITE DU QUARTIER SAINT ANDRE

 

 

Visite du quartier Saint-André sous la direction de


Pierre BRONN

et

Christian PIGNON-FELLER


Mise en ligne le 04-07-2016

2 juin 2016

Séance mensuelle 2 juin 2016

SEACE MENSUELLE 2 juin

dernière séance mensuelle de l'académie 

 

communication de :

 

 

M.  Pierre SECK 

 

L’Institut Grand-ducal :

 hier, aujourd’hui et demain.

Le Grand-Duché de Luxembourg, petit pays de quelque 2500 km2, coincé entre deux pays de grande envergure a connu un passé tumultueux et a dû se battre et continue à se battre pour survivre en tant qu’ Etat indépendant. Nouvellement créé en 1815 par le congrès de Vienne (Autriche), il était jusqu’en 1890 la propriété privée de la famille des Nassau-Orange. Pays très pauvre, sans industries notables, avec une agriculture peu intéressante, le Grand-Duché a connu un essor incroyable avec le développement d’une sidérurgie présente au niveau international dès le début du 20ième siècle. Mais dès la moitié du 19ième siècle, il y a eu aussi dans ce petit pays pauvre, un développement d’une culture scientifique avec d’abord en 1845 la création d’une société savante en archéologie et histoire, en 1850 la création d’une société savante en sciences naturelles et en 1862 la création d’une société savante en sciences médicales. Sous l’impulsion de personnalités issues notamment de la Société des sciences naturelles, il y a eu en 1868 la création de l’Institut Grand-ducal, à l’instar, - toutes proportions gardées -, de l’Institut de France. Les trois sociétés savantes sont alors devenues des « Sections » de ce nouvel Institut Grand-ducal placé sous le protectorat du Grand-Duc. A ces « Sections », à savoir la Section historique, la Section des sciences naturelles, physiques et mathématiques et la Section des sciences médicales, se sont ajoutées au cours du 20ième siècle la Section de linguistique, de folklore et de toponymie (1935), la Section des Arts et des Lettres (1962) et la Section des sciences morales et politiques (1966). Ce sont ces six « Sections » de l’Institut Grand-ducal qui constituent au Grand-Duché de Luxembourg une remarquable plate-forme de rencontre d’un grand nombre de personnalités luxembourgeoises et étrangères intéressées au progrès des sciences dans leurs domaines respectifs.


Mise en ligne le 04-07-2016

26 mai 2016

Académie aux champs 26 mai à Langres

LANGRES jeudi 26 mai

Programme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

de la sortie de printemps de l'Académie

 

 

- promenade des remparts avec visite de la Tour de Navarre(XVIe)

 

- déjeuner au restaurant « Diderot » de l’hôtel « Le Cheval Blanc » (un ancien prieuré transformé en hôtel en 1793, avec une belle terrasse) 

 

- visite de la Maison des Lumières Denis Diderot sous la conduite de son conservateur, M. Olivier Caumont

 

 - visite du centre historique, la cathédrale Saint-Mammès et le quartier canonial, sous la conduite de M. Georges Viard, président honoraire de la Société historique et archéologique de Langres


Mise en ligne le 04-07-2016

12 mai 2016

Séance mensuelle jeudi 12 mai 2016

SEANCE MENSUELLE 12 MAI

Communications de :

 

 Mme Ursula Schattner-Rieser, membre associé libre,

 

  Redécouverte d’un manuscrit médiéval du livre « Sefer Yere’im (Livre des craignants [Dieu]) »

de Rabbi Eliezer ben Samuel de Metz (XIIe siècle).

 

 M. Bernard Michel, membre correspondant,

 

L’amiante, de la protection à l’attaque.

 Aspects médicaux juridiques et financiers.


Mise en ligne le 03-05-2016

08 avril 2016

Séance mensuelle de VENDREDI 8 avril

VENDREDI 8 AVRIL 2016

Communications de :

 

M. Philippe HOCH 

 

 

Auguste Rolland (1797-1859)

Peintre animalier de l'Ecole de Metz

 

 

 

Doyen des artistes de la fameuse École de Metz, Auguste Rolland (1797-1859) en est aussi l'un des membres les moins connus. Largement autodidacte, influencé par Laurent-Charles Maréchal, il s'est consacré pour l'essentiel à la représentation des paysages de montagne et ceux du pays de la Nied, à la peinture animalière et aux scènes de chasse. Son moyen d’expression favori était le pastel, dans lequel il a excellé. Auguste Rolland fut, durant seize ans, maire de sa commune de Rémilly qu'il a contribué à aménager et à embellir. Aujourd'hui encore, les traces de son action y sont partout visibles.

 

 

 

 

 

  

M. Alain ATTEN

 

 Le départ de Jeanne la Pucelle

 

 

S'il y a remise en cause de la tradition historique, c'est en bref ceci :

Jeannne s'est manifestée, elle a été rabrouée, signalée, observée, rappelée et le moment venu, mise en oeuvre. Elle a trouvé un dauphin anxieux, supersticieux, mais averti et bien au courant.

 


 

 

Académie nationale de Metz - 20 en Nexirue - 57000 Metz - Tél. 0387752973 / Fax 0387755635 - academiemetz@numericable.com

© Académie nationale de Metz - 2011 - Tous droits réservés

Conception et réalisation Bialec